Archives de catégorie : Méthodologies

Développement construit – collège

Présentation

Le développement construit est un des exercices exigés au brevet dans l’exercice sur la restitution de connaissances. Il s’agit d’une rédaction d’une vingtaine de lignes sur un sujet vu en classe.

Ce développement construit doit être ORGANISÉ :

  • une intro
  • une idée = une partie (deux ou trois paragraphes attendus)
  • une conclusion

Des connecteurs spatio-temporels et de logique doivent être utilisés pour fluidifier votre pensée et guider le correcteur à travers votre développement construit (liste non exhaustive en pdf).

Méthodologie (en pdf)

1- Réflexion au brouillon : lister les mots, les dates, les noms propres, les villes, les définitions qui vous viennent en pensant au sujet et les regrouper par idées, rayer les idées qui ne rentrent pas avec les autres. Ici : la violence concerne le front et l’arrière : 2 colonnes et mettez sous chaque ce qu’il vous vient : ce sont vos parties).

Rédiger sans sauter de lignes ; sans tiret ; avec des phrases.

2- Une introduction rapide : le sujet est compris, on met les bornes historiques (dates) ou les définitions géographiques RAPIDES. Une petite phrase présentant vos idées principales.

3- Aller à la ligne et n’y retourner que pour une nouvelle grande idée.

4- Finir par une petite conclusion : on rappelle ce qu’on a dit dans nos parties et on tente une ouverture sur un autre chapitre de l’année (généralement le prochain chronologiquement).

Exemple de corrigé en histoire : La violence de la Première Guerre Mondiale 

La Première Guerre Mondiale se déroule de 1914 à 1918 (bornes chrono) et concerne la plupart des nations européennes et les Etats-Unis à partir de 1917. Deux types de combats caractérisent la période : la guerre de tranchées ou de position (de 1914 à 1915 puis en 1918) et la guerre de mouvement (de 1915 à 1918). (introduction rapide) Ces deux types de batailles créent de la violence au front. L’arrière, les civils non mobilisés, subissent également de la violence (présentation de mes idées)

(première idée) En effet, les soldats vivent dans des conditions difficiles. La proximité dans les tranchées entraîne un manque d’hygiène, le développement de maladies. De plus, les nouveautés en artillerie et l’utilisation de l’artillerie, des bombardements ou des gaz (lacrymogènes, moutarde) rend difficile les conditions de combat au front. 

(deuxième idée) A l’arrière, les populations civiles sont touchées. Par exemple, en Russie, la population manque de nourriture et se révolte. Cela a pour conséquence le renversement du tsar Nicolas II dans la violence. Le génocide arménien est un autre exemple de violence envers les civils : les soldats ottomans déportent des populations entières chrétiennes pour les massacrer.

(petite conclusion) Au total, la guerre tue 10 millions de personnes et en blesse 6 autres millions, appelés les « gueules cassées » en France. Le bilan et les conditions de vie justifient le terme de « guerre violente ». Cette violence transforme la société civile d’après guerre (ouverture sur l’entre deux-guerres)

Commentaire de document – lycée

Présentation

Le commentaire est, avec la dissertation, l’exercice central en histoire-géographie (et même éducation civique) : le document est une base de travail : il nous permet à la fois de prouver nos connaissances mais également d’apprendre de nouvelles choses ou d’avoir un autre angle. Je vous propose ici une grille de travail pour lier vos connaissances, le ou les document(s) et de dégager vous-mêmes un plan pour votre devoir. 

Méthode 

remarque 1:  on souligne un titre de livre ; on met des guillemets pour un article de journal.

remarque 2 : aller + verbe (il va faire tomber ; ils vont payer …) => futur ====> PAS DE FUTUR EN HISTOIRE. 

1- NUMEROTER si c’est un texte

Avant toute chose, numéroter les lignes des textes à partir de 1 (la première ligne) puis de 5 en 5, ajouter le numéro de la dernière ligne (même si ça ne tombe pas sur un multiple de 5). Si un texte en italique présente le document, ne pas numéroter ces lignes. Si le texte est divisé en paragraphe mais qu’il s’agit de la même source, on numérote tout ensemble, sans revenir à 0 pour chaque nouvelle idée de paragraphe. 

DIVISER si c’est une image

Au premier plan, à droite, à gauche, à l’arrière-plan ….

Ne pas hésiter à tracer au crayon ces délimitations. 

LOCALISER si c’est une carte

à l’est, à l’ouest, au sud, au nord…

=> pour chaque référence au texte dans votre devoir, il faut situer la ligne ou l’espace du document concerné ! A ces informations, il faut ajouter si c’est du doc 1 ou du doc 2…. que l’on parle !!!!

2- CITER si c’est un texte

A l’étape du brouillon ou de la réflexion, vous devez surligner, souligner, entourer les documents et y ajouter vos connaissances ENSUITE. 

NOMMER si c’est un document iconographique (carte ou image)

Dans les deux cas, on doit commencer par une citation ou par une référence au document.

Et ensuite, on apport nos connaissances. 

exemple : L’auteur raconte l’horreur des combats : il parle de « CITATION », et mentionne « CITATION ». En effet, pendant la Première Guerre Mondiale, CONNAISSANCES (on ne répète pas ce que le texte dit, on ajoute nos connaissances). 

LES CITATIONS NE SONT PAS UN MOYEN D’ILLUSTRER VOTRE PROPOS ( « tiens, ça tombe bien, le document valide mes connaissances ! »)

Pour savoir si vous être dans la bonne méthode et dans le bon sujet, imaginez-vous surligneur les citations du texte ou les références au document : si un paragraphe manque de couleur, c’est que vous êtes hors sujet. 

Faire une Introduction 

Un commentaire de document doit avoir une introduction bien construite. Voici les étapes attendues : 

– NATURE, AUTEUR (avec une rapide présentation s’il est connu), DATE (de rédaction, de publication, de réalisation…)

– Présentation du contexte historique ou géographique : quelles dates ? que se passe-t-il ailleurs dans le monde qui peut expliquer ce document ? quelles dynamiques géographiques sont à l’oeuvre ? Le document est-il objectif ?

  • Rapide résumé du document 
  • Problématique : les questions soulevées par le texte et l’analyse lors du contexte et du résumé permettent de sortir la problématique 
  • Annonce du plan : n’hésitez pas à faire très scolaire : dans un premier temps nous verrons ; puis nous étudierons ; enfin nous insisterons sur …

Ces étapes sont à faire au brouillon avant n’importe quelle étude du document. 

 

La méthode présentée est proposée en pdf =>  Méthodologie étude de doc

Je propose une autre méthode, plus cadrée, préférée par les scientifiques notamment, sous forme de tableau ici et un tableau vierge pour faire vos entraînements ici.

Analyse d’un document – collège

L’analyse de document est, au brevet, un exercice sur deux de l’épreuve d’histoire-géographie (couplée d’un troisième exercice en EMC). Il s’agit surtout du début du travail demandé au lycée. Il faut évidemment avoir des connaissances pour interpréter le document mais cette interprétation doit s’appuyer sur une méthodologie précise.

Je vous propose une liste de questions nécessaires à la réalisation d’une bonne étude de document. Celle-ci est disponible en pdf.

– Quel est le type du document ? (image, texte, carte)

– Quelle est la nature du document ? (photographie, reconstitution, lettre, croquis…)- D’où est issu le document ? (un livre, un site internet, un journal, inconnu…)
– Qui est l’auteur du document ? (auteur du texte, peintre d’un tableau, inconnu)
– Quelle est la date du document ? (année, date précise, inconnue)

Si c’est un texte :
– qui parle ? (narrateur 1ère personne ? à la 3e personne ?)
– à qui est-ce adressé ? (un livre donc un public ? une lettre donc un destinataire ?)- est-ce un discours ou une publication ? (pas le même impact sur le destinataire)
– quelle est l’idée principale ? (si vous deviez résumer le texte en une phrase)

Si c’est une image ou une carte :

  • –  quelle est la nature de l’image ? (photographie, reconstitution, carte…)
  • –  qu’est-ce qui est visible sur l’image ? DESCRIPTION !!!! : du noir et blanc ou couleurs : queveulent dire les couleurs ? voit-on des hommes, la nature ou des bâtiments par exemple ? où est-ce ? est-ce qu’il y a des espaces distincts ? (maisons, axes de transports, entrepôts…). Je vous propose ici un guide plus complet pour la description des documents iconographiques.=> toujours se demander pourquoi ce document est utilisé plutôt qu’un autre : le document est là pour vous faire dire des choses, soit issues de vos connaissances personnelles, soit du cours (le plus souvent ! ).

Les premières question sont souvent liées seulement au document. Les dernières nécessitent en revanche d’ajouter au contenu du texte vos connaissances. Pour vous aider, vous pouvez faire un tableau ou juste un système de flèches :

la phrase du texte / l’élément du document qui répond à la question ===> à quelle partie / chapitre du cours est-ce que cela me fait penser ? ===> les éléments de connaissances que j’ai (dates, exemples vus en classe, mots de vocabulaire, définitions…)

Faire une composition / dissertation – lycée

Méthodologie de la composition 

(pdf : Méthodo composition HG)

La composition se présente sous la forme d’un sujet accompagné parfois d’une information (comme une chronologie, un espace…) Le but de cette épreuve est de vérifier la capacité d’un candidat à restituer des connaissances, à argumenter et à structure sa réflexion en fonction d’un raisonnement. 

Au brouillon

INDISPENSABLE pour éviter le hors sujet. Il faut analyser chaque mot du sujet, les dates, les indices, les mots connecteurs… N’hésitez pas à prendre une feuille de brouillon uniquement pour cette étape d’analyse du sujet. 

De cette réflexion sort une série de questions. Celles-ci doivent vous mener à la problématique. 

Différents plans 

Pour répondre à la problématique, il faut élaborer un plan. En géographie et en histoire, il existe des plans types, c’est à dire des plans que l’on peut mettre sur presque tous les sujets.

> En histoire :

Soit un plan chronologique (donc je pars du début pour la fin : ça va aller sur des sujets longs, sur des périodes).

Soit ce qu’on appelle un plan thématique, c’est-à-dire un paragraphe pour un thème : peut correspondre aux sujets sur une date précise.

> En géo  :

Soit plan spatial, c’est-à-dire par endroit, utile pour étudier un phénomène.

Soit plan thématique, comme en histoire on a une partie pour un thème, utile pour étudier un phénomène. 

Soit (et c’est la différence avec l’histoire) le plan que l’on appelle dialectique : 1- description 2- 3 explications/enjeux/ dynamiques. Plus compliqué à gérer, peut rapidement avoir un effet tiroir pour votre devoir. 

Dans l’introduction 

Elle est à rédiger au brouillon. 

  • Accroche en lien avec le sujet (une citation, un fait actuel…)
  • Définition du sujet (issue de votre travail de réflexion sur le sujet) avec définition des termes
  • Problématique 
  • Annonce de plan

En conclusion 

Elle est à rédiger au brouillon. 

  • Résumé de vos idées et réponse à la problématique 
  • Ouverture : une phrase qui pourrait lancer sur un autre sujet. ! pas de divination : nous ne savons pas de quoi demain sera fait : donc pas de futur !

Cartes mentales

Présentation

Les cartes mentales sont utiles pour réviser , pour faire un brouillon ou encore pour vous organiser dans votre travail. Elles peuvent également être utilisées pour faire un cours, comme trace écrite ou pour répondre à des questions sur document(s).

Méthodologie 

Une carte mentale doit être construite autour d’un thème/sujet principal : le nom de votre chapitre ; le sujet d’un devoir ; un mot…

Ensuite, à ce thème principal, il faut lier des idées fortes, desquelles sont issues des exemples, des petites idées liées….

Le danger est de ne pas trouver des idées assez fortes et donc de multiplier des branches qui pourraient être réunies OU de trouver des idées trop vagues et donc ne développer qu’une seule branche.

N’hésitez pas à utiliser des couleurs !!

Verbes de consigne

Dans les questions en histoire géographie, le verbe de consigne est primordial. Il indique clairement ce qu’on attend de vous.

Ainsi, si « citer » vous est demandé et qu’il n’y a aucun guillemets dans votre réponse, n’attendez aucun points pour votre réponse.

La liste suivante (en pdf) regroupe les principaux verbes de consignes :

  • argumenter : il faut convaincre, apporter des faits, des idées, des exemples ; il faut prouver.
  • citer : il faut recopier ce qu’il y a dans le texte avec des guillemets ; penser à mettre une phrase introductive avant la citation
  • décrire : dire ce que l’on voit (la méthode de la description à télécharger en pdf)
  • expliquer : répondre à pourquoi ? comment ?
  • justifier : expliquer votre réponse en vous appuyant sur un élément du document ou de vos connaissances
  • illustrer : donner un ou des exemples
  • localiser : dire où se trouve le lieu
  • situer : dire où se trouve le lieu avec les points de repères géographiques (continents, points cardinaux…)
  • raconter : rédiger un texte organisé pour répondre à la question (sur une situation, un évènement, le fonctionnement d’un lieu…)
  • rédiger : faire des phrases complètes