Archives de catégorie : S’organiser

Apprendre c’est facile (3e) – MP. Saulze, C. Schwennicke, J. Baque, I. Cambon, S. Dufros

PAS QUE POUR LA CLASSE DE 3e

Cet ouvrage est génial. Il regorge de bons conseils, brasse tout, et ne diffère pas beaucoup du livre pour la seconde (à part quelques méthodologies d’épreuves de bac mais ce sont les techniques d’apprentissage et d’organisation qui sont lésées et c’est bien dommage).

Un livre plaisant, aux couleurs vives sur la couverture et à l’intérieur, agréable à parcourir.

Une première partie permet aux élèves de mieux se connaître : quelle mémoire, quel stress, quelle confiance en soi..

La deuxième partie est le graal !! 3 chapitres la composent : s’organiser, mémoriser, réviser. Dans les deux derniers, des logos dans le sommaire permettent de repérer les méthodes qui conviennent aux mémoires visuelles, auditives ou kinesthésiques.

Autre gros avantage de cet ouvrage : il regroupe TOUTES les mati!ères, et permet ainsi de montrer que les méthodes (présentées ici sur ce site) peuvent s’employer aussi avec les matières scientifiques. Des exercices, des exemples sont proposés.

Enfin, dans chaque fiche, des conseils aux parents.

Tout simplement génial (et je n’ai aucune action aux éditions Nathan). Cet ouvrage permet de survoler toutes les techniques aujourd’hui possibles pour apprendre, réviser et s’organiser. Des approfondissements sont parfois nécessaires ou voulus pour mieux comprendre une méthode : c’est ce que j’essaye de faire pour vous sur ce site.

Ce livre est donc à considérer comme un guide général pour l’élève (ou l’étudiant !) souhaitant trouver SA façon de travailler (et non pas LA façon puisque nous sommes tous différents).

 

Matrice d’Eisenhower

Qu’est-ce ? 

La matrice d’Eisenhower est une méthode d’organisation des tâches, du travail à faire. Elle permet de les hiérarchiser en quatre catégories, selon leur degré d’urgence et d’importance.

(https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Matrice_d’Eisenhower.png)

Pour quoi faire ? 

Une fois que vous avez listé votre travail à faire, en tant que prof ou comme élève, il faut ensuite savoir par où commencer, les hiérarchiser. La matrice est là pour vous aider. C’est un outil que j’utilise très régulièrement.

Les tâches sont à diviser. L’avancée de notre travail nous permet de voir un réel progrès, une progression.

Vous pouvez utiliser des couleurs différentes selon les matières, les classes… Utiliser celles de votre bujo (dans la légende) ou d’autres : à vous de personnaliser => il faut que cela vous fasse gagner du temps !

Comment l’intégrer à notre routine de travail ? 

On peut réaliser une matrice par weekend, par vacances, par jour de repos (c’est le cas sur la photographie de présentation), par soir de travail… La durée est variable et ne dépend que de nous. Elle peut être également utilisée pour un projet mais veillez à bien reporter les tâches sur vos vues mensuelles, hebdomadaires ou quotidiennes de votre bujo élève ou profs pour que le côté « urgent » ne se perde pas.  Attention également à ne pas trop charger la matrice afin de voir votre progression.

Fiche studiométrique

A quoi sert-elle ? 

Cette fiche (dont le premier usage est lié à l’apprentissage du vocabulaire) peut être utilisée par le professeur afin d’organiser ses interrogations et contrôles de connaissances ou par l’élève pour organiser son propre travail. 

Comment la préparer ? 

Au préalable, il faut établir une liste des connaissances :

  • Liste de mots de vocabulaire (anglais, français, matières à la fac…)
  • Liste de dates
  • Liste d’orthographe
  • Liste verbes irréguliers anglais
  • Liste des os du corps
  • Liste des chapitres à apprendre
  • Liste de formules mathématiques 
  • Liste de verbes à apprendre
  • Liste des éléments de chimie
  • Liste des articles du code civil …..

Une liste vierge peut ainsi être utilisée pour chaque projet (celle que je vous propose a 111 lignes vierges)

Une fois la liste d’apprentissage faite, on utilise la fiche studiométrique. Celle-ci se présente sous forme d’un tableau, avec des lignes et des colonnes de chiffres, comme ci-dessous. 

1

2

3 1

4 2

5 3

6 4

7 5 1

8 6 2

9 7 3

10 8 4

11 9 5

12 10 6

13 11 7 1

14 12 8 2

15 13 9 3

16 14 10 4

17 15 11 5

18 16 12 6

19 17 13 7

20 18 14 8

21 19 15 9 1

22 20 16 10 2

23 21 17 11 3

Pour en faciliter la lecture et l’utilisation, vous pouvez ajouter une date avant la première colonne, date à laquelle vous désirez soit fixer l’interrogation (pour les profs) soit réviser (pour les élèves). 

Comment la lire ? 

La première colonne signale la notion / date / définition / formule / partie du cours à apprendre. Les colonnes suivantes indiquent les notions / dates / définitions / formules / parties du cours à réviser. 

1

2

3 1

4 2

5 3

6 4

7 5 1

Ainsi, dans l’exemple ci-dessus, quand j’apprends la première notion, je n’apprends que celle-là, pareil pour la deuxième. Mais quand j’apprends la troisième, je dois aussi réviser la première. Si on suit la logique, quand j’apprends la septième, je révise les cinquième et première notions. 

Je vous propose ma Fiche studiométrique (correspondant aux 111 notions de ma feuille d’apprentissage vierge donnée plus haut), avec la possibilité de mettre une date dans la première colonne. 

Je teste ici en 3e !

Quelle efficacité ? 

Nous reviendrons sur la courbe de l’oubli mais pour connaître une leçon, il faut la réactiver régulièrement. Grâce à ce système, on n’a pas à se baser sur notre mémoire ou notre ressenti, et les révisions sont réparties également entre tous les cours. 

Une super exploitation en français pour les classes de 6e sur le site lettres modernes

Cartes mentales

Présentation

Les cartes mentales sont utiles pour réviser , pour faire un brouillon ou encore pour vous organiser dans votre travail. Elles peuvent également être utilisées pour faire un cours, comme trace écrite ou pour répondre à des questions sur document(s).

Méthodologie 

Une carte mentale doit être construite autour d’un thème/sujet principal : le nom de votre chapitre ; le sujet d’un devoir ; un mot…

Ensuite, à ce thème principal, il faut lier des idées fortes, desquelles sont issues des exemples, des petites idées liées….

Le danger est de ne pas trouver des idées assez fortes et donc de multiplier des branches qui pourraient être réunies OU de trouver des idées trop vagues et donc ne développer qu’une seule branche.

N’hésitez pas à utiliser des couleurs !!

Bujo pour les profs

Le bullet journal (bujo pour les intimes) est un système d’organisation crée par Ryder Carroll (vidéo du maître ==> ici ; son site ==> ici).

L’idée est de rassembler dans un même carnet agenda personnalisé, listes, tâches… le tout signalé par des puces (bullet en anglais).

L’idée pour les enseignants est de remplacer le carnet de bord / de notes traditionnel par votre bujo ! Au choix : le combiner avec votre bujo perso ou en faire un à part.

Quelle utilité pour les profs ? 

  • éviter la surcharge mentale
  • avoir un outil qui répond vraiment à nos besoins
  • tout avoir sur un même support

Quel matériel pour faire son bujo ? 

Un carnet du format, de la qualité, de la couleur que vous voulez / que vous avez et un stylo.

Personnellement, j’ai un carnet A5. J’ai eu un Moleskine, un Rhodia et je suis avec un Quo Vadis à l’école. Mais un carnet Action à 0,99€ est tout a fait rentable pour débuter ou pour ne pas mettre trop cher dans un outil périssable au bout d’un an.

Que mettre dans son bujo ? 

  • une page de garde si vous en avez envie (avec par exemple l’inscription de l’année scolaire en cours ou à venir 2019/2020.
  • les clés / la légende : c’est à dire les symboles que vous allez utiliser dans votre bujo.

  • un index : il faut donc numéroter les pages de son carnet et reporter chaque page dans son index ; je conseille de laisser 4 pages de libres pour l’index.
  • une page avec les mots de passe professionnels non confidentiels : code photocopieuse, l’ENT, le NUMEN….
  • un future log / une vue annuelle : il s’agit d’afficher les mois à venir, ici de septembre à juin-juillet afin d’avoir une vue globale. On y met : les réunions, les devoirs / contrôles, les rdv perso qui peuvent influer sur le travail…La présentation est vraiment à adapter selon vos besoins. Je vous glisse ici quelques idées issues de pinterest. Personnellement, j’ai choisi de mettre 6 mois sur une page double.

  • les programmes / les programmations de chacune de mes classes
  • un trombinoscope ou la liste imprimée des élèves de chacune de mes classes
  • un intercalaire du trimestre (je le fais avec une feuille de scrapbooking et une plastifieuse)
  •  un dash board : c’est MON indispensable : une double page avec que des post-it vierges. on a toujours un petit quelque chose à noter, un numéro, une question, un travail… soit je laisse le post-it sur cette double page si c’est quelque chose à garder, soit je le déplace sur la date concernée
  • les listes des élèves avec les relevés de notes vierges imprimés via excel
  • un monthly / une vue mensuelle : même principe que le précédent mais à faire seulement pour le mois qui suit.
  • les weeklies / les vues hebdomadaires : même principe que le précédent mais à faire seulement pour la semaine qui suit et / ou des dailies / vues quotidiennes : même principe que le précédent mais à faire seulement pour le lendemain. Personnellement, je combine les deux en deux doubles-pages avec le haut d’une page pliée (une dutch door)

 

Par exemple, pour moi, avec la pagination, voilà ce que ça donne :

p0 index (mon carnet est préalablement numéroté, donc l’index est sur 4 pages n°0)

p1 mots de passe

p2 vierge

p3 clés et code couleurs des classes

p4 à 7 : vue annuelle

p8 à 11 : les programmes

p12 à 16 : listes et trombinoscopes

p17 : intercalaire 1er trimestre

p18-19 dash board (post-it)

p20 à 29 : listes élèves, relevés, appréciations…

p30-31: vue mensuelle septembre

p32-35 : 1ère semaine…

Où trouver de l’inspiration ? 

  • mode d’emploi plus détaillé en français  : https://bulletjournal.fr
  • pinterest est votre ami pour le bujo. attention à ne pas tomber dans le carnet à dessin, qui vous ferait perdre du temps au lieu de vous en faire gagner.
  • sur Facebook avec les groupes « les profs s’organisent… » ou « bullet journal – version française »

Bujo pour élèves

Le bullet journal (bujo pour les intimes) est un système d’organisation crée par Ryder Carroll (vidéo du maître ==> ici ; son site ==> ici).

L’idée est de rassembler dans un même carnet agenda personnalisé, listes, tâches… le tout signalé par des puces (bullet en anglais).

Vous pouvez coupler votre agenda classique, acheté dans le commerce, avec un carnet regroupant les listes ou devoirs, même si les puristes n’appellent plus ça un bujo, vous restez maître de votre organisation !

Quelle utilité pour les élèves ? 

  • un gain de temps dans l’organisation de son travail
  • un outil de préparation aux examens ultra efficace

Quel matériel pour faire son bujo ? 

Un carnet du format, de la qualité, de la couleur que vous voulez / que vous avez et un stylo.

Personnellement, j’ai un carnet A5. J’ai eu un Moleskine, un Rhodia et j’avais un Quo Vadis à l’école pour 2018-2019. Mais un carnet Action à 0,99€ est tout a fait rentable pour débuter ou pour un agenda scolaire (attention aux pages qui se déchireraient suite à une utilisation trop fréquente) : c’est ce que j’avais en 2017-2018 et je pense repartir avec un autre pour 2019-2020.

Que mettre dans son bujo ? 

  • une page de garde si vous en avez envie (avec par exemple l’inscription de l’année scolaire en cours ou à venir 2019/2020.
  • une page pour les clés / la légende : c’est à dire les symboles que vous allez utiliser dans votre bujo.

  • une page d’index : il faut donc numéroter les pages de son carnet et reporter chaque page dans son index ; je conseille de laisser 4 pages de libres pour l’index.
  • une double page ou plus pour un future log / une vue annuelle : il s’agit d’afficher les mois à venir, ici de septembre à juin-juillet afin d’avoir une vue globale. Chaque devoir donné vraiment à l’avance sera à noter dessus. La présentation est vraiment à adapter selon vos besoins. Je vous glisse ici quelques idées issues de pinterest.
  • une double page pour un monthly / une vue mensuelle : même principe que le précédent mais à faire seulement pour le mois qui suit.
  • plusieurs pages pour les weeklies / les vues hebdomadaires : même principe que le précédent mais à faire seulement pour la semaine qui suit.
  • plusieurs pages pour les dailies / vues quotidiennes : même principe que le précédent mais à faire seulement pour le lendemain.
  • des pages pour les trackers / listes : pour suivre vos révisions ou pour organiser vos sessions de travail.

Pour ceux souhaitant conserver leur agenda traditionnel, seules les catégories clés, index, trackers et listes vous seront indispensables.

Où trouver de l’inspiration ? 

  • mode d’emploi plus détaillé en français  : https://bulletjournal.fr
  • pinterest est votre ami pour le bujo. attention à ne pas tomber dans le carnet à dessin, qui vous ferait perdre du temps au lieu de vous en faire gagner.
  • sur Facebook avec les groupes « bullet journal pour étudiants » ou « bullet journal – version française »